LA LUNE ET LA TORTUE

La lune et la tortue... Aussi differentes que le jour et la nuit, que la France et le Japon...

29 avril 2006

Jardin Hama Rikyuen

Aujourd'hui commence la "golden week", au Japon : quatre jours fériés qui s'enchaînent et donnent en réalité une semaine de vacances pour pratiquement tous les Japonais. Mon université est fermée et je suis en vacances. Je n'ai pas trop envie d'écrire ce soir, j'ai envie de ne rien faire, de me coller devant mon ordinateur et regarder un dvd en mangeant du chocolat. Je suis sûre que cela vous est déjà arrivé, alors bon, ne vous plaignez pas si je fais court.

Hier soir, j'avais regardé la météo. Ces temps-ci, le temps est un peu fou au Japon et on a le droit à tout : pluie battante ou petit crachin, orage, grand soleil, nuage, temps très chaud et humide... Aujourd'hui, il ne devait y avoir que des nuages. J'ai décidé de ne pas prendre mon imper car je finis toujours par crever de chaud dans ces cas-là (nuageux sans pluie = temps très lourd). Evidemment, à peine avais-je sorti un pied de la station Shiodome, dans le centre de Tokyo qu'il s'est mis à pleuvoir des cordes jusqu'à la fin de l'après-midi. J'avais fait une heure de voyage, je n'allais pas rebrousser chemin pour si peu, quand même (surtout vu le prix des transports en commun de Tôkyô). Comme dirait mon père "on n'est pas en sucre" et mon Slunicko: "je suis pas au sucre".
Aujourd'hui, c'était le "midori no hi" (緑の日) : "midori" veut dire "vert" et "hi" signifie "jour". Par midori, on entend la nature. Le 29 avril était le jour d'anniversaire de l'empereur Showa, décédé en 1989. Après sa mort, le 29 avril devint un jour férié consacré à l'environnement et à la nature, l'empereur adorant les plantes et les arbres. C'est la raison pour laquelle ce jour là, les parcs sont ouverts gratuitement. Pourtant, avec le temps qu'il faisait, il n'y avait pas foule...
Me voici donc au jardin Hama, sous une flotte dingue, sans imper, sans parapluie (pas pratique pour prendre des photos) avec mon pull à trous-trous et les cheveux trempés. Qu'est-ce que je ne ferais pas pour vous quand même ;)
Dans mon guide, le jardin est appelé "Hama Detached Palace Garden". En japonais, c'est "Hama rikyuen" (浜離宮園) : Jardin de la villa impériale Hama. Le jardin est très vaste: 25 hectares ! Il fut créé en 1654, lieu de villégiature pour la famille du shogun (entre nous, est-ce qu'ils n'étaient pas toujours en vacances ces gens-là ?!?). Malheureusement, le jardin et ses bâtiments furent entièrement détruits dans un incendie causé par un bombardement en 1944. Il fut fidèlement reconstruit après la guerre.
Je n'ai pas tout vu, cela va sans dire : j'ai préféré restée abritée sous les feuillages, mais je reviendrai sûrement. Je me suis promenée autour des deux étangs qui se trouvent en haut de la carte (je ne peux pas dire au nord, parce que vous avez vu où se trouvent le nord sur les plans japonais ?!?)
Erable japonais et lanterne de pierre (en ce moment, j'essaye de faire des photos floues/nettes. Si quelqu'un a des conseils à me donner)

On chassait très souvent le canard dans cet étang (celui de droite sur la carte) entre 1778 et 1944. L'étang est entièrement entouré de végétation. Bon, je n'y connais rien à la chasse aux canards, hein, mais j'imagine que c'est pour pouvoir se planquer et leur balancer une flèche sans qu'ils ne se rendent compte de rien, les pauvres...

D'ailleurs, un peu plus loin, on trouve une stèle pour honorer la mémoire de tous les canards tués. Elle fut placée ici à la demande d'un fauconnier : Yoshiro Tobe, qui appartenait à la Maison Impériale.


Je vous ai dit qu'il pleuvait fort !

Le deuxième étang est traversé par une passerelle de bois. Les promeneurs passent sous une treille de glycines. Malheureusement, ce jour-là, il n'y en avait pas beaucoup. Moi je m'en fiche, hein, de toute façon j'aime pas ces fleurs.

Le jardin se trouve dans le quartier des médias de Shiodome, entouré d'immenses gratte-ciels.

Voici le pavillon de thé Nakajima, fidèlement reconstruit après sa destruction durant la guerre. Pour 500 yens (3,50 euros), on peut assister à la cérémonie du thé et déguster des pâtisseries (souvent très fâdes d'ailleurs) C'est charmant, non ? Le cadre est vraiment magnifique, vous ne trouvez pas ? Et bien regardez cette photo :

Mais c'est vrai qu'au fur et à mesure de la promenade, on oublie les gratte-ciels et on se concentre uniquement sur les décors magnifiques que le jardin offre à nos yeux.


Je trouve tout de même un avantage à la pluie : pouvoir vous présenter les anciennes goutières japonaise. Il s'agit d'espèce de petites coupes de métal percées en leur fond et reliées les unes aux autres par une longue chaîne. Elles sont fixées au coin des toits.

L'eau s'écoule le long de la chaîne, on la voit passer à travers chaque petite coupe pour finalement retomber dans un bassin de pierre. C'est bien plus joli que les vieilles goutières françaises...

Tout ça sous l'oeil d'un des gros chats qui peuplent le jardin, bien à l'abri sur un banc du "coin fumeurs".

Une dernière photo avant de s'en aller... Evidemment, il s'est arrêté de pleuvoir deux minutes après que je sois partie.

Note 1: Lorsque je poste beaucoup de photos comme dans les billets précédents, vous préférez que je les place au sein du billet ou bien que je crée un album photo, ou bien les deux ? Donnez-moi votre avis.

Note 2 : J'ignore pourquoi, mais aujourd'hui, blogger refuse d'afficher les sauts de ligne. Je suis désolée de la gêne occasionnée.

7 Comments:

At 30 avril, 2006 12:24, Anonymous Fred said...

Bonjour de France! (pour une fois) merci de ton sens du sacrifice pour toutes ces photos ;-)

Je trouve que c'est bien d'avoir les photos dans le texte comme cela on n'en rate pas...

Bises

 
At 30 avril, 2006 16:33, Blogger Marjete said...

AH tu es en France ? C'est pour ça que je ne peux plus te lire :'( En tout cas, merci de m'avoir donné ton avis. Passe un très bon séjour.

 
At 01 mai, 2006 00:12, Blogger Marie said...

Coucou !
Moi aussi je préfère quand les photos sont dans le texte.
Au fait il est où exactement ce jardin, parce que mon hôtel à Tokyo est à Shiodome et je ne l'ai pas vu la dernière fois. Moi j'aime bien ce coin; c'est pas très traditionnel mais franchement c'est sympa. La dernière fois il y avait une sorte d'exposition-promo gratuite pour le dernier film de Miyazaki au milieu des buildings. C'était assez surréaliste : le décor du film avait été recréé. Et puis il y a tout le temps plein de petits tournages partout (Enfin, ca c'est une déformation professionnelle !) Bref...
C'est marrant que tu aies aussi remarqué les gouttières ! J'avais failli en rapporter une à mes parents pour leur maison...mais c'est un peu lourd dans l'avion !
Bisous et fais attention à ne pas attraper un rhume avec toute cette pluie :)

 
At 01 mai, 2006 14:38, Blogger papounet said...

1/ les glycines ont des fleurs magnifiques et un parfum très agréables etonnant que tu ne les aimes pas.
2/ je préfère les photos après.
3/ Je vois flou, je vois net.... Faire une recherche sur la profondeur de champ en photo (petite ouverture, grande vitesse et bcp de lumière) mais pas facile avec les appareils numérique où tout est automatique.
Bon courage.
Ton papounet qui t'aime.

 
At 02 mai, 2006 17:35, Anonymous Didi said...

Moi aussi, moi aussi.
Je vote pour texte sous photo.
Bravo pour la photo avec & sans gratte-ciels, le point de vue change totalement.

 
At 03 mai, 2006 02:34, Blogger Marjete said...

Marie, ah vrai dire, je ne suis pas étonnée que tu n'aies pas vu e parc... Suffisait qu'un immeuble te bouche la vue. Ramener une gouttière en France ?!? Je t'imagine et ça me fait rire: ça doit être très lourd et très cher et en plus, tu es obligée d'en ramener plusieurs...

 
At 03 mai, 2006 02:34, Blogger Marjete said...

Ok, je note pour les photos. J'avais peur que vous trouviez la page un peu longue à charger quand je mets beaucoup de photos.

 

Enregistrer un commentaire

<< Home

Tous droits réservés