LA LUNE ET LA TORTUE

La lune et la tortue... Aussi differentes que le jour et la nuit, que la France et le Japon...

12 avril 2006

Kaiseki

Vous vous souvenez, la semaine dernière, je vous avais raconté que j'étais invitée à participer à deux journée d'orientation camp: il s'agit d'un séjour organisé par l'université pour les étudiantes de première année afin qu'elles choisissent leurs cours et qu'elles se fassent des amies avant le début de l'année.

La section de littérature japonaise de ma fac est allée séjourner près du mont Fuji, sur le bord du lac Kawaguchi. Le séjour en soi n'était pas très intéressant: nous avons visité deux minuscules musées se trouvant dans "la forêt de la littérature", l'un sur Yukyo Mishima, et l'autre sur... j'ai oublié son nom: un auteur japonais peu connu. Le temps était aux nuages, à la pluie et au brouillard... Peu de temps pour admirer le Fujisan. Impossible de l'apercevoir le matin du deuxième jour, d'ailleurs.

Le reste du temps, je devais aider à organiser des activités pour les étudiantes, rester avec les professeurs (que je ne connaissais pas du tout). C'était assez fatiguant, nous n'avons pas arrêté de la journée. Levée à 6h et couchée à 3h du matin, je n'étais pas en forme le matin du deuxième jour. J'étais un peu là pour faire façade, je pense: montrer que la fac accueillait des étudiantes étrangères. Mais j'étais très contente d'avoir participé, notamment car j'ai eu l'occasion de me faire de nouvelles amies...

Il me semblait cependant intéressant de vous parler de la cuisine kaiseki. Il s'agit d'une cuisine traditionnelle plus raffinée que les plats familiaux de la vie de tous les jours. Le repas est composé de plusieurs petites plats (plutôt minuscules d'ailleurs) mis en scène avec art et classés en fonction de leur mode de préparation. La cuisine kaiseki est donc jolie à regarder... Ce que je n'aime pas cependant, c'est ne pas savoir ce que je mange (Hein Marie? ;)), ne pas réussir à reconnaitre les ingrédients d'un plat. Cela ôte immédiatement un certain plaisir de dégustation: j'étais un peu inquiète lorsque les étudiantes se sont écriées :"goûte, goûte !", je m'attendais au pire... Bref, je préfère la nourriture japonaise plus classique, si je puis m'exprimer ainsi.

Voici quelques photos: dites-moi si cela vous fait envie.

Le déjeuner:


De gauche à droite et de haut en bas:

-Plat mijoté (nimono): nouilles udon aux légumes (champignons kinoko, carottes, potimarron, légumes verts)

- Entrée (zensai): PNI (Plat Non Identifié). Peut-être du tofu?

- Plat frit (agemono) et salade (aemono): petits poissons du lac entièrement frits (je n'ai pas pu manger la tête), salade de spaghettis à la mayonnaise et salade de chou.

- Thé vert

- Riz blanc

- Poisson cru (sashimi): je ne sais pas de quel type de poisson il s'agit. De toute façon, j'ai cru que c'était un légume jusqu'au moment où j'ai goûté...

- pickles (tsukemono)

Le dîner:

-Plat mijoté: sukiyaki (délicieux!) fondue japonaise de tranches de boeuf et de légumes. Avant de les manger, on plonge les ingrédients dans un oeuf cru battu. C'est vraiment très bon.

- Plat frit: tempura de crevettes et de légume. Il s'agit de beignets. C'est extrêment gras, lorsque l'on mord dedans, de l'huile dégouline dans la bouche, je n'aime pas ça.

-Riz blanc

- Dessert: crême de banane (?) euh... pas très traditionnel. Il faut savoir qu'habituellement, il n'y a tout simplement pas de dessert à la fin du repas. Des fruits parfois...

-Entrée: PNI. Un truc bizarre mais bon. Un peu comme un gateau salé, mou à l'intérieur... Encore du tofu?

- Sashimi: on détache les pétales jaunes de la fleur et on les met dans la sauce soja. La pâte verte: du wasabi, une sorte de moutarde japonaise au raifort.

- Un flanc salé.

- Soupe aux nouilles soba et haricots (soupe froide)

Le petit déjeuner:

Malheureusement, j'étais malade et j'avais juste très soif. Dommage, ça avait vraiment l'air très bon.

-Plat mijoté: tofu et légumes

-Salade et jambon (pas très japonais)

-Salade de haricots verts au sésame blanc

- Jus d'orange (pas très traditionnel)

-Saumon grillé (yakimono) et pickles de gigembre

- Feuilles d'algues nori à manger avec le riz

- Omelette japonaise (sucré-salée)

- Riz blanc

-Sauces

- Thé vert

- Soupe miso aux algues wakame et au poireau japonais (le miso est une pâte de soja fermentée très salée)

Tous ses repas ont été pris dans une pièce japonaise: tatamis au sol, il fallait enlever ses chaussures avant d'y entrer. Nous mangions agenouillés sur des coussins (ouille ouille ouille !) Les plats étaient jolis, mais ne tenaient pas vraiment au corps. J'ai eu très faim pendant ces deux jours. Heureusement, au déjeuner suivant, nous avons eu le droit à un curry de riz japonais... C'était délicieux!!!

4 Comments:

At 12 avril, 2006 18:26, Blogger Fred said...

Waou quelles découvertes! Je n'en reviens pas! J'ai pensé à toi j'ai mangé du sushi ce midi!!

Je toruve aussi ca dur de ne pas savoir ce que je mange...

 
At 12 avril, 2006 20:04, Anonymous Tornie said...

Hello hello =^^=
Je viens tout juste de découvrir ton blog..ze le trouve à première vue très joli et très interessant! ^^
Le japon me passionne..malheureusement ..de loin. Je n'ai encore jamais eu le plaisir de m'y rendre. Et comme je suis tout particulièrement fana de leur cuisine, je dois dire que toutes tes photos me font saliver..
Au plaisir de te lire!!
N'hésites pas à faire un petit tour sur mon blog, si tu as une minute!

BIIzz!!!! Tornie

 
At 12 avril, 2006 23:28, Blogger Marjete said...

Hi hi, des sushis suédois? C'était comment? C'était bon?

Merci Tornie pour ce commentaire et bienvenue! J'espère que mon blog t'aidera à en apprendre plus sur le Japon et, qui sait... te poussera à venir découvrir le pays un jour. A bientôt!

 
At 13 avril, 2006 12:28, Blogger Marie said...

La cuisine kaiseki, quelle horreur ! C'est beau mais terriblement fade ! Rien à voir avec les sushis. Et encore tu as eu la chance d'avoir des plats un peu plus consistants comme le sukiyaki et les nouilles udon. Moi aussi j'ai cru que j'allais mourir de faim et en plus j'ai été malade !
C'est dommage qu'ils ne t'aient pas servi la jelly fluo avec un fruit au milieu en dessert. C'est assez inoubliable dans le domaine de l'immangeable !
Bref, je préfère de loin les yakisoba. Hum, c'est mon plat japonais préféré !

 

Enregistrer un commentaire

<< Home

Tous droits réservés