LA LUNE ET LA TORTUE

La lune et la tortue... Aussi differentes que le jour et la nuit, que la France et le Japon...

06 mai 2006

Le jour des enfants

Le 5 mai, au Japon, c'est "kodomo no hi": le jour des enfants (子供の日 : 子供= kodomo = enfant; の日 = no hi = jour de). Cependant, les petites filles ayant leur propre fête le 3 mars, on a tendance à dire que le 5 mai est le jour où l'on fête les petits garçons. Il s'agit d'un jour férié durant lequel les familles prient pour le bonheur et la bonne santé de leurs enfants.

Autrefois, le 5 mai était appelé "tango no sekku" (端 = tan = premier, 午 = go= cheval, 節句 = festival saisonnier). Il s'agissait donc de la fête du premier jour du mois du cheval durant laquelle les gens accrochaient de longues feuilles à l'entrée de leur maison pour se protéger des catastrophes et se livraient à des jeux guerriers. Après l'époque Kamakura, ces jeux tombèrent en désuétude mais, dans les familles de samouraïs, on consacrait désormais ce jour aux petits garçons qui recevaient une pièce d'armure, symbole de leur croissance.

C'est en 1948 seulement que "tango no sekku" devint jour des enfants. Cependant, les petites filles ayant leur propre fête le 3 mars, on a encore tendance aujourd'hui à considérer le 5 mai comme un jour consacré principalement aux garçons afin que ceux-ci deviennent grands, forts et courageux.

Les familles ayant un petit garçon accrochent à un mât des drapeaux en forme de carpes appelés koinobori (鯉のぼり. 鯉 = carpe, のぼり = nobori = drapeau), ceci dès le mois d'avril. Un conte raconte qu'une carpe téméraire décida un jour de remonter toute sa rivière. Après bien des difficultés, elle y parvint grâce à son courage et fut transformée en dragon par les dieux qui l'admirait. La carpe représente donc le courage et la persévérance. En ce qui concerne les koinobori : La carpe noire représente le père de famille; les carpes rouges et bleues les enfants tandis les rubans multicolores symbolisent le courant de la rivière.

Les petits garçons reçoivent également un casque miniature ou une petite armure de samourai (qui coûtent étonnamment cher) que l'on expose dans la maison.


Ce jour-là, on déguste également des pâtisseries spéciales : les kashiwa-mochi. Il s'agit de mochi, (gâteaux de farine de riz), fourrés à la pâte de haricot rouge ou au miso blanc et enballés dans une feuille de chêne. La feuille ne se mange pas mais elle donne un petit goût frais aux mochi qui, avouons le, sont très fades.

1 Comments:

At 07 mai, 2006 10:05, Anonymous cile said...

J'ai installé dans mon jardin un de ces mats avec des carpes qui se gonflent au vent. Je trouve ça tres joli mais j'avais eu du mal à en trouver .. ce n'etait pas période de la fête.

 

Enregistrer un commentaire

<< Home

Tous droits réservés