LA LUNE ET LA TORTUE

La lune et la tortue... Aussi differentes que le jour et la nuit, que la France et le Japon...

25 mai 2006

La legende d Enoshima

Je republie ce message car je ne sais pas pourquoi, mais il semble que personne ne l'ai vu auparavant ...
Pendant la Golden Week, je me suis rendue sur une petite île, près de la ville de Kamakura. Il s'agit de l'île d'Enoshima (江ノ島: 江 = "e"= la baie, la crique; ノ = no = de; 島 = "shima" l'île). Sur l'île d'Enoshima, il y a des tonnes de choses à voir. Je vous en reparlerai sûrement à l'occasion mais pour le moment, je croule sous le travail... D'où un petit poste rapide à écrire.

Voici comment, d'après la légende, l'île d'Enoshima fut créée:

"Il était une fois, un méchant dragon à cinq têtes qui vint s'installer dans les marécages sans fond des montagnes Fukasawa, dans la province de Kamakura et se mit à tourmenter la population locale. Les habitants nommèrent cet endroit "Koshigoe" et n'osaient plus s'en approcher, terrifiés par le dragon qui leur volait leurs enfants pour les dévorer.

Mais un jour, d'épais nuages enveloppèrent la mer près de Koshigoe. Les cieux et la terre se mirent à trembler. Après cela, une jeune femme apparut. Les nuages se dissipèrent et laissèrent place à une île. Cette île, c'était l'île d'Enoshima.

Le dragon tomba désespérément amoureux de la jeune fille venue des cieux et lui proposa de l'épouser. Mais elle refusa d'épouser quelqu'un ayant commis tant d'horreurs dans le passé. Alors, pour parvenir à ses fins, le dragon répara toutes ses anciennes erreurs et put épouser la jeune femme.

Aujourd'hui, la jeune fille est vénérée sous le nom de Benzaiten à Enoshima tandis que le dragon Ryukomyjin est vénéré dans la ville de Koshigoe."

J'aime beaucoup cette légende (malgré la mauvaise traduction) et il semble que les Japonais aussi:

voici une petite cloche placée sur un promontoire, à Enoshima. Les couples peuvent faire sonner la cloche ensemble, en hommage à l'amour que se portaient la jeune fille et le dragon.

Ceux qui souhaitent se jurer amour éternel peuvent écrire leur nom sur un cadenas qui sera ensuite attachée pour toujours à une petite barrière située près de la cloche...


Il y en a des milliers et des milliers. C'est émouvant, tout cet amour, non ?

6 Comments:

At 16 mai, 2006 11:36, Anonymous Jirka said...

J'aime beaucoup cette histoire! Je te souhaite tres bonne journee.

 
At 16 mai, 2006 13:46, Blogger Marjete said...

Merci mon milacku :D

 
At 17 mai, 2006 11:02, Blogger Marie said...

oh c'est tout mimi !...:)

 
At 25 mai, 2006 13:37, Blogger Fred said...

C'est vrai que c'est beau et émouvant! Je ne sais pas pourquoi j'avais raté ce post...

 
At 26 mai, 2006 11:23, Anonymous cile said...

j'aime toutes ces prières accrochées, cadenas qui scellent l'amour. En Thaïlande, c'etait de petites cloches que l'on pouvait accrocher au temple apres avoir écrit sa prière sur le balant .. et le vent se chargeait de les faire teinter pour envoler les prières.

 
At 26 mai, 2006 17:01, Blogger Marjete said...

Oh, le son des clochettes, ça doit être très joli. Ici aussi, il y a des "clochettes à vent" (ça s'appelle comme ça en japonais). Tu les as peut-être vues à Asakusa?

 

Enregistrer un commentaire

<< Home

Tous droits réservés