LA LUNE ET LA TORTUE

La lune et la tortue... Aussi differentes que le jour et la nuit, que la France et le Japon...

20 mars 2007

L'onigiri malin

Au Japon, dans les kombini ("convenience store"), ces boutiques ouvertes 24 heures sur 24 où l'on peut tout, tout, absolument tout trouver, j'achetais presque tous les jours, comme goûter, comme repas à emporter, par gourmandise un onigiri. Il s'agit d'une boule de riz entourée d'une feuille d'algue nori. Ben oui, le riz, même froid, ça colle aux doigts. Au centre, on peut trouver un tas de garnitures différentes: algues kombu, thon en miettes à la mayonnaise, saumon grillé au sel, et surtout, mon chouchou comme vous vous en doutez sûrement: une umeboshi.
J'ai dit boule de riz? Mais l'onigiri a plutôt une forme pyramidale: il faut un certain coup de main pour lui donner une forme correcte. Le mot "onigiri" vient d'ailleurs du verbe "nigiru" qui signifie "saisir" ou "tenir". En effet, il faut bien tenir le riz entre ses mains pour lui donner une jolie forme.

Vous pouvez préparer vos propres onigiri, rien de plus simple: il vous faut une tasse de riz rond, une feuille d'algue nori et la garniture de votre choix. Je reviendrai dans un autre poste sur la cuisson du riz à la japonaise sans rice-cooker, qui a constitué un des plus gros challenges de ma vie depuis que je suis de retour en Europe...


Dans les combini, les onigiris sont fabriqués par une machine comme celle-ci:


Ils sont vendus emballés dans un petit sachet de plastique. En effet, au contact du riz tiède et humide, l'algue nori devient toute molle et se désagrège. Ca reste bon mais ce n'est pas très esthétique. Les Japonais ont bien évidemment trouvé un système d'emballage qui permet d'isoler l'algue de la boule de riz tout en permettant à la gourmande que je suis de manger un onigiri sans m'en mettre plein les doigts. Il m'a fallu du temps pour comprendre comment ça marchait, au début, je me retrouvais toujours avec mon riz dans une main, et l'algue dans l'autre. Heureusement, certaines marques ont eu la bonne idée de dessiner un mode d'emploi sur l'emballage.




Une petite démonstration s'impose tout de même:



Un onigiri tout frais à la prune...

... on tire la languette centrale devant et derrière...




... puis on soulève l'emballage de chaque côté sans entraîner la feuille de nori...




... et bon appétit!



Pour vous faire saliver (et me faire saliver par la même occasion) voici une photo d'un de mes déjeuners typiques de cet été, quand la chaleur était si éprouvante que manger du riz chaud devenait un véritable exploit:



Salade de pommes de terre à la japonais, poulet au gobo (un légume que vous ne trouverez pas dans votre supermarché habituel), un onigiri à l'umeboshi, du melon vert comme dessert et une bouteille de thé vert bien fraîche pour accompagner tout ça.


Vous aussi vous avez faim maintenant?

Libellés :

8 Comments:

At 21 mars, 2007 19:44, Blogger Plume said...

Oui j'ai faimmmmmm!
C'est très astucieux cet embalage!
Ils sont fous ces japonais...

 
At 23 mars, 2007 19:03, Blogger Lugnetetc said...

Ca fait super plaisir de te relire!
J'espère que tu vas bien!

A bientot j'espère!

/Fred

 
At 26 mars, 2007 18:36, Blogger Lilek said...

Bonjour Fred,

Malgré une longue absence sur internet, je suis de nouveau avec grand plaisir tes billets. Merci pour ton commentaire qui m'a fait très plaisir.

Je pense qu'il était trop difficile d'écrire sur le Japon alors que je venais juste de rentrer en France, c'est toujours un déchirement de quitter un pays où on a des souvenirs...

Et puis cette semaine, j'ai eu envie de revenir ici pour vous livrer quelques uns de ces souvenirs...

Alors à très bientôt

PS: un nouveau pseudo pour une nouvelle vie: Lilek

 
At 27 mars, 2007 21:25, Blogger Lugnetetc said...

C'est sympa lilek aussi! Elle est bien ta nouvelle vie?

Je comprends vraiment la difficulté, merci de nous faire partager tes souvenirs!

 
At 28 mars, 2007 16:45, Blogger Lilek said...

Oh oui, ma nouvelle vie est formidable :-D

 
At 25 avril, 2007 11:40, Anonymous Kamui said...

J'ai pu manger pas mal d'onigiri et de ramen pendant mon mois à Paris, mais je suppose que c'était encore meilleur au Japon ( la plupart des restaux jap ici sont tenu par des non japonais, exception faite du quartier Opéra).
Tu arrive à trouver tes ingrédients pour cuisiner jap à Pragues?

 
At 27 avril, 2007 15:27, Blogger Lilek said...

Ah oui, on trouve des onigiris a Paris? Interessant... De facon assez surprenante, il y a des boutiques d alimentation japonaise a Prague ou je trouve tout mon bonheur. Je pense d ailleurs poster des recettes des que j aurai plus de temps... Bon appetit

 
At 29 mai, 2007 00:05, Anonymous manee said...

ah ! chouette, te revoilà !
(...et je comprend ton silence)

 

Enregistrer un commentaire

<< Home

Tous droits réservés